Les Troubles des Conduites Alimentaires

Les Troubles des Conduites Alimentaires désignent les différentes catégories de troubles en lien avec l'alimentation, à savoir l'anorexie mentale, la boulimie, et le trouble d'accès hyperphagique

  • L'anorexie mentale :

L'anorexie est une maladie ou trouble mental qui va induire des comportements, attitudes, et réactions provoquant une souffrance importante chez la personne qui en souffre, ainsi que son entourage. Une personne souffrant d'anorexie mentale va généralement refuser de s'alimenter car manger risque de la faire grossir et de provoquer chez elle des sensations de mal-être corporel et une détresse importante. Avec le temps, la prise alimentaire devient source d'un réel inconfort, de gêne, de ballonnements, qui dissuadent le patient de s'alimenter davantage. 

Aujourd'hui, on sait que l'anorexie mentale est une maladie d'origine bio-psycho-sociale : elle est déterminée par des facteurs multiples et de nature diverses (biologique, psychologiques, et sociales). 

Les signes cliniques permettant d'établir un diagnostique d'anorexie mentale sont : l'amaigrissement et le refus de nourriture, la peur de grossir, une expérience corporelle perturbée, l'arrêt des règles, l'hyperactivité physique et intellectuelle. 

Il existe deux formes d'anorexie mentale : 

  • L'anorexie restrictive 

  • L'anorexie avec crise de boulimie et/ou comportements de purge 

Le psychologue peut accompagner le patient dans le cadre d'une psychothérapie dans laquelle ils travaillent en étroite collaboration dans le but d'améliorer le bien-être du patient grâce à un travail thérapeutique tenant compte des spécificités du patient et de son histoire. De façon générale, la psychothérapie vise la restauration d'un état de santé physique et psychologique, en travaillant à normaliser des comportements alimentaires qui ont été perturbés, et à supprimer les comportement de restriction et de contrôle du poids. Le psychologue va également accompagner son patient dans une meilleure perception de soi, par l'acquisition d'une meilleure estime de soi et d'une expérience corporelle plus positive. Enfin, une psychothérapie va également viser à l'amélioration des relations interpersonnelles entre le patient et les membres de son entourage par l'apprentissage de compétences communicationnelles plus adaptées et par la résolution de problème. 

  • La boulimie :

La boulimie se manifeste par des prises alimentaire importantes, incontrôlées que l'on appel des épisodes de boulimie, suivis par des comportements de purge pour atténuer les conséquences négatives de ces accès boulimiques comme les douleurs, la culpabilité, et la peur de grossir. Comme dans d'autres troubles des conduites alimentaires, la boulimie va induire chez les personnes qui en souffrent un contrôle de son alimentation, de son poids, et de son corps qui est tout à fait inadapté. L'ensemble de ces comportements vont altérer significativement la santé physique et psychologique du patient, ainsi que son fonctionnement et son adaptation au monde extérieur. Cela va donc induire une grande souffrance chez la personne qui en souffre.​

On distingue deux formes de boulimie : ​

  • la boulimie avec vomissements ou prise de purgatifs (régulièrement, la personne se purge)

  • la boulimie sans vomissement ni prise de purgatifs (régulièrement, la personne jeûne ou fait trop d'exercice physique)

Tout comme l'anorexie mentale, la boulimie est une maladie expliquée par des facteurs à la fois biologiques (comme la puberté ou la neurophysiologie), psychologiques (comme l'insatisfaction corporelle, les traumas, les traits de personnalité perfectionnistes, la faible estime de soi) et socio-culturels (comme l'idéalisation de la minceur dans la société). 

En plus d'une souffrance psychique importante, les personnes souffrant de boulimie vont subir des conséquences négatives causés par la restriction alimentaire, les crises de boulimie et les comportements de purge. La boulimie va grandement impacter la santé physique, psychologique, et psychobiologique de la personne et va aussi impacter négativement sa vie sociale, ses relations familiales, etc. 

  • Le trouble d'accès hyperphagique : 

L'hyperphagie se caractérise par des épisodes récurrents de crise de boulimie mais qui ne vont pas être associés à des comportements compensatoires (purges, jeûne, hyperactivité physique). Une personne souffrant d'un trouble d'accès hyperphagique présente une alimentation très déstructurée : elle peut manger de grandes quantités de nourriture en gardant ou en perdant le contrôle de son alimentation, tout comme ne pas pouvoir se contrôler sans pour autant manger de grandes quantités de nourriture. Les prises alimentaires sont variables tout au long de la journée et n'ont pas de début et de fin bien définies. Les personnes souffrant d'un trouble d'accès hyperphagique sont présentent souvent une obésité. 

Le psychologue va évaluer en collaboration avec le patient les déterminants actuels de son trouble et lui fournir les informations nécessaire à la compréhension de la boulimie ou du trouble d'accès hyperphagique et comprendre ses mécanismes et son fonctionnement mais aussi son traitement. Par la suite, le psychologue va travailler à la normalisation du comportement alimentaire et du contrôle des comportements boulimiques et de purge s'il y en a, modifier les attitude à l'égard du poids et de la silhouette. Le psychologue va également chercher à travailler avec le patient sur les problèmes associés à la boulimie comme la gestion des émotions négatives, l'insatisfaction corporelle, le perfectionnisme, la faible estime de soi, l'impulsivité, les problèmes interpersonnels, difficulté d'adaptation, etc. 

Sources: 

Simon, Y., & Nef, F. (2002). Comment sortir de l’anorexie ? : Et retrouver le plaisir de vivre. Odile Jacob

Nef, F., & Simon, Y. (2004). Comment sortir de la boulimie. Odile Jacob